• RSS Feed
France-Amérique

MERCREDI 23 AVRIL 2014

ABONNEZ-VOUS
Vie Franco-Américaine

Le dernier soldat américain de 14-18 honoré par la France à 107 ans

Le dernier soldat américain de 14-18 honoré par la France à 107 ans

KAREN BLEIER/AFP/Getty Images

L'unique survivant américain des soldats de la première guerre mondiale, Frank Buckles a 107 ans

  • Imprimer L’article

07 octobre 2008

L'unique survivant américain des soldats de la première guerre mondiale, Frank Buckles, 107 ans, a été décoré à Washington des insignes d'officier de la Légion d'honneur, par le secrétaire d'Etat français aux anciens combattants, Jean-Marie Bockel.

L'ancien ambulancier, débarqué en France en 1917 à l'âge de 16 ans alors que l'âge requis était de 21 ans, s'est prêté au jeu des honneurs avec gratitude et philosophie: "Je représente juste les anciens combattants de la première guerre mondiale. Je suis surpris d'être le dernier. Les vrais héros sont tous partis", a-t-il déclaré à l'AFP, l'oeil alerte et le sourire en coin.

"A travers vous qui êtes leur dernier représentant, nous rendons aujourd'hui un hommage solennel au sacrifice héroïque de tous ces enfants d'Amérique", a déclaré le ministre français, rappelant que deux millions d'Américains ont traversé l'Atlantique pour venir combattre en Europe.

Le dernier poilu français, Lazare Ponticelli est décédé cette année à l'âge de 110 ans alors que l'on célèbre le 90ème anniversaire de l'armistice de la Grande Guerre. Il a été précédé de quelques mois par le dernier soldat allemand, Erich Kästner, 107 ans, disparu le 1er janvier.

Pas plus de quatre anciens soldats de la guerre 1914-1918 sont encore en vie (cinq si l'on compte un Canadien enrôlé mais qui n'a pas combattu en France): trois Britanniques, un Italien et un Américain.

"Jamais la France n'oubliera le sang versé par les enfants d'Amérique. Frank Buckles, aujourd'hui nous sommes tous les enfants de ce siècle américain. Nous sommes tous vos petits enfants", a déclaré le secrétaire d'Etat.

M. Buckles, qui vit en Virginie occidentale (est), avait reçu l'insigne de chevalier de la Légion d'honneur en 1999 des mains du président Jacques Chirac.

Après avoir atteint le grade de caporal en 1919 pour son rôle au sein d'un détachement d'ambulanciers, Frank Buckles s'engagera encore lors de la deuxième guerre mondiale où il sera fait prisonnier pendant trois ans dans un camp japonais.

Interrogé sur sa longévité au cours de la cérémonie en son honneur lundi soir à l'ambassade de France à Washington, l'ancien soldat a répondu avec une soudaine énergie: "garder le désir de survivre et être actif toute sa vie". Il a apposé avec une bonne volonté évidente son autographe sur trois casques de soldats de la Grande Guerre que lui tendaient des militaires admirateurs.