FACEBOOK TWITTER  Newsletter FA Connexion Mot de passe oublié ? S'abonner au magazine

Flux

Flux rss
Politique

Français de l'étranger : passe d'armes entre ministre et sénatrice UMP

AFP
2012-12-22 15:42:00

Français de l
Joëlle Garriaud-Maylam.
DR

Partagez l'article

FACEBOOK   TWITTER

La ministre déléguée aux Français de l'Etranger, Hélène Conway-Mourret, s'est élevée samedi contre les "déclarations que l'on espère involontairement erronées" de la sénatrice UMP, Joëlle Garriaud-Maylam, contre une réforme de la représentation des expatriés.

Cette réforme prévoit de faire élire les sénateurs représentant les Français de l'étranger par 442 conseillers consulaires, au lieu des 155 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger actuellement.

Mme Garriaud-Maylam, sénatrice des Français de l'étranger, a qualifié vendredi cette réforme de "recul démocratique considérable", souhaitant "maintenir une Assemblée des Français de l'étranger entièrement élue au suffrage universel direct".

"Contrairement aux déclarations que l'on espère involontairement erronées de la sénatrice UMP Joëlle Garriaud-Maylam, la réforme de l'assemblée des Français de l'étranger n'a nullement pour effet de consacrer un recul démocratique considérable", écrit Mme Conway-Mourret dans un communiqué.

"Confondant désignation et élection, Mme Garriaud-Maylam regrette manifestement l'élargissement d'un corps électoral qui aura pour effet de le faire passer de 155 - majoritairement de droite - à 442. Il lui en est donné acte", poursuit-elle.

Le gouvernement présentera début 2013 une présentation globale de ce projet, indique la ministre. Cette réforme "achèvera ainsi de donner aux Français établis hors de France tous les éléments de leur intégration dans la République après ceux que, dès 1983, François Mitterrand avait commencé à leur reconnaitre avec l'élection au suffrage universel des conseillers des Français de l'étranger", ajoute-t-elle.

commentaires

Voilà une mauvaise foi consternante chez cette ancienne élue AFE aujourd'hui ministre déléguée! Elle sait parfaitement bien que j'ai toujours réclamé un accroissement du collège électoral des Sénateurs. Mais l'AFE n'est pas et ne doit surtout pas être un simple collège électoral.. Pourtant, le projet qu'Hélène Conway nous a présenté ce mois-ci au bureau de l'AFE ne semble tendre que vers ce seul but.. (pour en savoir plus, voir mon blog www.joellegarriaud.com)

Sénatrice Joelle Garriaud-Maylam
2012-12-22 21:10:34


Evidemment, la senatrice de droite se plaint que la reforme de l'AFE entraine une meilleure representativite de cette assemblee... qui ferait peut-etre perdre a l'UMP sa position dominante. Presentement, le decoupage et les nombres de postes de conseiller-e-s (par zone) assurent un controle strict de l'AFE par la droite, mais les resultats electoraux (presidentielle et legislatives de 2012) montrent un equilibre gauche/droite. La reforme permet de refleter l'evolution de la population expatriee.

Sylvain Bruni
2012-12-27 17:49:15



Lire tous les articles de la rubrique Politique

BFM BUSINESS
 
PARTENAIRES

New York in French