FACEBOOK TWITTER  Newsletter FA Connexion Mot de passe oublié ? S'abonner au magazine

Flux

Flux rss
Expositions

Le Front Populaire de Chim

Guénola Pellen
2013-01-23 23:56:00

Le Front Populaire de Chim

Enfants jouant sur la plage d'Omaha (Normandie, France), 1947.
© Chim (David Seymour)/Magnum Photos

Partagez l'article

FACEBOOK   TWITTER
Agrandissez l’image
Le Front Populaire de Chim
Agrandissez l’image
Le Front Populaire de Chim

Photographe engagé, l’Américain Chim a documenté avec tendresse les belles heures du Front Populaire dans la France d'avant-guerre, la résistance espagnole sous Franco et la reconstruction de l’Europe après la guerre. Le Centre International de la Photographie de New York (ICP) rend hommage à son œuvre immense avec une rétrospective, "We Went Back : Photographs from Europe 1933-1956", à découvrir jusqu’au 5 mai.

S’il ne jouit pas de la notoriété de ses amis Robert Capa et Henri Cartier-Bresson, avec lesquels il fonde en 1947 l'agence Magnum, David Seymour, dit “Chim”, n'en est pas moins l’un des maîtres du photojournalisme en Europe. En 1933, cet étudiant d’origine polonaise abandonne ses études de littérature à la Sorbonne pour embrasser la carrière de photojournaliste. Cette époque de l’histoire coïncide avec la montée des mouvements sociaux et l’émergence de la photo de presse.

C’est dans ce contexte social fort que Chim, sympathisant gauchiste, commence à documenter la condition ouvrière et la mobilisation populaire dans la France des années Blum. Pour le magazine Regards, proche du Front Populaire, il documente le quotidien des artisans, des dockers marseillais et des petits commerçants parisiens. A Concarneau, il embarque à bord d’un thonier de la Biscaye à la mer d'Irlande et tire le portrait des marins pêcheurs. A terre, il s’intéresse aux rituels catholiques des Bretons de Sainte-Anne-la-Palud, à la CGT des marins, aux employés du métro parisien.

La France en mouvement

A partir de 1935, il couvre surtout l’actualité du Front Populaire, et les alliances politiques entre socialistes, communistes et autres partis de gauche. On lui doit par exemple le célèbre portrait du chantre de la littérature prolétarienne Henri Barbusse, exposé à l’ICP. Ses clichés d’ouvriers en grève, le poing levé et le regard frondeur, celui des premiers couples français à bénéficier des congés payés et sa couverture des manifestations de femmes réclamant le droit de vote, convoquent le souvenir d’une France en lutte, solidaire et joyeuse.

Ses portraits nous montrent aussi le visage des intellectuels de gauche, unis contre le fascisme. Chim nous emmène des meetings politiques communistes au Congrès international des écrivains pour la défense de la culture, salle de la Mutualité, aux côtés d’André Gide et d’André Malraux. Il poursuit cette collaboration partisane jusqu’à la victoire de Léon Blum, en mai 1936. Ses images à l’iconographie très forte, influencées par le design moderne des affiches de propagande russe, forgent l'image mythologique de la gauche française résistante.

La suite de cette exposition très riche s’intéresse à la couverture par Chim de la guerre civile espagnole, aux côtés de Robert Capa et Gerda Taro. Réfugié aux Etats-Unis alors que le nazisme est à son apogée, David Seymour participe à l'effort de guerre allié sous l'uniforme américain. Naturalisé américain, il revient en Europe à la fin du conflit mondial, photographier la reconstruction des pays dévastés.

L'Europe d'après-guerre

Parmi les clichés exposés, on s'arrêtera entre autres sur ses portraits d’orphelins, au milieu des champs de ruines de l'Europe dévastée par la guerre. Commanditée par l’UNESCO, cette série comprend le célèbre cliché des enfants jouant sur la plage d'Omaha, en face d'un bateau militaire à demi-coulé. L’exposition laisse ensuite place aux photographies en Israël, où Chim a documenté l’arrivée et l'installation des immigrants juifs d'Europe.

Devenu président de Magnum à la mort de Capa, Chim disparaît à son tour tragiquement à Port Saïd, sous les balles d’un soldat égyptien au cours de la crise de Suez. Cette introduction de l'ICP à l’œuvre de ce photographe essentiel à l'histoire de l'Europe politique met en avant l'engagement humaniste de l'artiste, au cœur des grands conflits pour la liberté et la démocratie de 1936 à 1956.

Infos pratiques :

International Center of Photography

1133 Avenue of the Americas, entre New York la 43e et la 44e Rue

New York 10036

Tel : 212.857.0045

www.icp.org

 


Lire tous les articles de la rubrique Expositions

BFM BUSINESS
 
PARTENAIRES

New York in French