• RSS Feed
France-Amérique

JEUDI 17 AVRIL 2014

ABONNEZ-VOUS
Vie Franco-Américaine

Guy Wildenstein, élu AFE de Washington, mis en examen pour "fraude fiscale"et "blanchiment"

  • Imprimer L’article
  • Commentaires

06 février 2013

Le représentant UMP à Washington et conseiller élu à l'AFE Guy Wildenstein a été mis en examen pour "fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale" dans le cadre d'une enquête ouverte après une plainte de Bercy, a-t-on appris mercredi de source judiciaire confirmant une information du Point.fr.

Agrandissez l’image
Guy Wildenstein, élu AFE de Washington, mis en examen pour

La plainte pour "fraude fiscale" avait été déposée en juillet 2011 par le ministre du Budget de l'époque, François Baroin, contre le marchand d'art, conduisant, début octobre 2011, à l'ouverture d'une information judiciaire. Cette mise en examen, qui a eu lieu le 24 janvier, intervient après celle des notaires de la famille Wildenstein et d'un établissement bancaire basé aux Bahamas, tous mis en examen pour "complicité de fraude fiscale". La banque a également été mise en examen pour "blanchiment".

Un avocat des Wildenstein, Me Olivier Riffaut, a lui aussi été mis en examen début 2012 pour "blanchiment aggravé" dans ce volet fiscal. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Les héritiers du célèbre marchand d'art Daniel Wildenstein sont soupçonnés d'avoir élaboré des montages financiers afin de minorer le coût fiscal de la succession. Guy Wildenstein, fils du célèbre marchand d'art Daniel Wildenstein décédé en 2001, est par ailleurs confronté à plusieurs enquêtes pénales.

La veuve de Daniel Wildenstein, Sylvia Roth, avait déposé avant son décès en novembre 2010 plusieurs plaintes contre Guy Wildenstein qu'elle soupçonnait d'avoir dissimulé une partie de son immense fortune, en conservant hors de la succession une partie du patrimoine de son père, placé dans des fonds ("trusts") hébergés dans des paradis fiscaux.

Le 6 juillet 2012, M. Wildenstein a par ailleurs été mis en examen dans le cadre d'une autre affaire, après la découverte, lors d'une perquisition à l'institut Wildenstein à Paris, d'une trentaine d'œuvres d'art "disparues ou volées".

Guy Wildenstein est conseiller élu à l'AFE (l'Assemblée des Français de l'Étranger) depuis 1997. Il avait été pressenti pour représenter l'UMP aux élections législatives en Amérique du Nord, mais ses déboires judiciaires avaient eu raison de ses ambitions politiques.